Notes - 21 à 30

Retour au sommaire

Précédent (11 à 20)


#21 - L’écriture spontanée

On peut “apprivoiser” sa créativité avec des notes, histoire de reprendre des idées de sujets listés à l’avance.

Mais on peut aussi aborder un sujet d’une manière simple et spontanée. Comme ça ! Sur un coup de tête !

Quand une idée vient, c’est justement un bon moment pour se lancer !

Et on peut créer tout type de contenu de cette manière.

On peut décider d’aborder un sujet à l’écrit en ouvrant son éditeur de textes.

On peut décider d’aborder un sujet en vidéo en allumant sa caméra.

On peut décider d’aborder un sujet en audio en appuyant sur le bouton REC de son application d’enregistrement de podcasts.

Créer du contenu d’une manière spontanée peut devenir une excellente habitude.

Plus vous le ferez, plus la créativité viendra vers vous et vous incitera à recommencer. Naturellement.

#22 - Le carcan du créateur

Quand on a décidé de partager un sujet, on veut s’y spécialiser.

Et on finit par s’y limiter. Jusqu’à en faire le tour, et en avoir le dégoût.

Mais il y a aucune honte à changer de sujet, de temps à autre.

Surtout si ce sujet reste plus ou moins lié au sujet de départ.

Anthony Robbins consacre tout un chapitre à la nutrition dans son livre Pouvoir Illimité, qui est censé être un “résumé” de la PNL.

Le Joueur du Grenier consacre des hors-sujets à des dessins animés, des films, des séries, des émissions télé et des pubs. Même si la thématique de départ est les (mauvais) jeux rétros.

Les vidéastes qui se sont spécialisés dans le webmarketing n’hésitent pas à parler de développement personnel. Même si les deux sujets ne sont pas directement liés au départ.

J’ai moi aussi l’intention de switcher entre 4 différentes thématiques, à savoir :

  • le développement personnel (orienté style de vie)
  • l’apprentissage des langues
  • les voyages
  • l’écriture

Eh oui ! Ça fait aussi partie de mon parcours de Lifestyle Learner !

#23 - La loi de Parkinson

La loi de Parkinson, ou la loi des gaz parfaits, se résume à un principe simple :

Un gaz occupe tout l’espace disponible.

Et bien c’est la même chose avec le temps !

Le temps peut occuper tout l’espace qui lui est dédié. Et c’est souvent le cas !

On surnomme aussi cette loi le théorème de l’étudiant.

Tout bon étudiant, d’une manière générale, révise au dernier moment. Comme les dernières semaines, voire les derniers jours avant un examen.

Et on l’a tous plus ou moins fait !

Si on nous donne 2 semaines pour boucler un dossier, on aura tendance à rallonger notre temps de travail sur ces 2 semaines.

Si on se donne 3 mois pour écrire un livre, on se basera sur ces 3 mois. En veillant à respecter cette intervalle. Même si on pouvait écrire ce même livre en 2 semaines.

Si on se donne 10 minutes pour écrire un article, on fera tout pour le boucler en 10 minutes.

Si on se donne 5 minutes pour enregistrer une vidéo, on aura tendance à respecter cette limite de temps. Même sans le vouloir !

L’idéal est donc de restreindre sa limite de temps, pour éviter de traîner en longueur. Et donc de procrastiner !

Le but n’est pas de vous stresser. Mais de vous motiver, en vous apprenant à être efficace.

#24 - La meilleure façon d’écrire

Pour bien écrire, il n’y a pas besoin d’être le nouveau Balzac.

Il n’y a pas besoin d’utiliser des figures de style dans tous les sens. Ni des expressions savantes à tout-va. Juste pour se donner un “genre” !

Il suffit d’écrire de manière naturelle. En style parlé. Comme si on écrivait une lettre (ou un e-mail) à un ami. Tout simplement !

Dans le cas d’un blog, il suffit d’écrire des articles simples et agréables à lire. Pas des dissertations indigestes où le lecteur moyen comprendra au mieux 1 mot sur 5, s’il ne s’est pas déjà barré entre temps.

Et dans le cas d’un guide pratique ou d’un roman ? Même principe !

Pourquoi faire si compliqué quand on peut faire aussi simple ?

La meilleure façon d’écrire, c’est d’écrire de façon simple, digeste et en étant soi-même.

#25 - La meilleure habitude des auteurs

Les meilleurs auteurs sont les meilleurs lecteurs.

Lire est un des meilleurs moyens de trouver de l’inspiration.

On peut trouver cette inspiration dans des livres pratiques, des romans, des blogs, des BDs, des comics, et même des mangas.

Lire est l’un des meilleurs moyens de se former.

Il suffit de lire 3 livres sur un sujet précis pour en connaître plus que 80 % de l’humanité.

Lire est un bon moyen de se détendre. Surtout avant d’entamer une (longue) nuit de sommeil.

Lire est aussi l’une des meilleures habitudes qui existe.

Et ça, toutes les figures du succès (financier, entres autres !) le savent.

Un proverbe dit d’ailleurs :

Les pauvres ont une grande télé. Les riches ont une grande bibliothèque.

Et il n’y a pas besoin de devenir un rat de bibliothèque.

20 minutes par jour suffisent largement.

Vous ne remercierez jamais assez cette habitude ensuite.

#26 - Un problème de longueur

Un article long n’est pas forcément de meilleure qualité.

La règle est la même avec le podcast et la vidéo.

Et pourtant, on associe souvent la longueur à un certain gage de qualité. C’est psychologique.

C’est comme si un livre de 500 pages était forcément un chef d’oeuvre. Surtout comparé à un bête livre de 25 pages.

Mais préférez-vous lire un livre indigeste de 300 pages, qui ne vous rapportera strictement rien si ce n’est de l’ennui ? Ou un livre de 15 pages, passionnant, agréable à lire et qui changera votre vie ?

Préférez-vous regarder une vidéo marrante de 5 minutes sur Youtube ? Ou un film ennuyeux de 2 h 30 ?

Vous voyez ? La longueur ne fait pas (toujours) la qualité !

Et c’est l’une des meilleures raisons de privilégier le format court à partir de maintenant.

#27 - Un chapitre par jour

Il existe une méthode simple pour lire un livre. Surtout s’il est long, et relativement complexe.

Il suffit d’y consacrer un chapitre par jour.

Ça peut prendre entre 5 à 45 minutes, selon la longueur du chapitre, sa complexité et votre vitesse de lecture.

On peut ainsi définir un rythme selon le nombre de chapitres.

Si le livre est divisé en 15 chapitres, on peut le finir en 15 jours.

Bien entendu, le premier chapitre inclut l’introduction.

Et le dernier inclut la conclusion.

#28 - Le contenu passe-partout

Le meilleur moyen de plaire à personne, c’est de vouloir plaire à tout le monde. En créant du contenu fade et “passe-partout”.

En gros, n’évoquez aucun sujet “sensible”.

Ne parlez ni politique, ni religion.

N’employez aucun mot qui fâche.

Ne choquez personne.

Et surtout, ne donnez pas votre avis.

En suivant ces règles, vous aurez toutes les clés pour être un créateur sans saveur.

Le rendu final ressemblera au pire à un N-ième tuto explicatif de chez Bricomarché. Et au mieux, à un envoyé spécial de France 2.

C’est bien gentil d’écrire des articles “neutres” et explicatifs en mode “Wiki How”. Mais ça va 5 minutes !

Votre audience ne cherche pas seulement des tutos ou des astuces.

Votre audience cherche aussi un être humain qui partage sa passion et la fait vibrer.

#29 - Le format idéal

Vous hésitez peut-être entre :

  • lancer un blog (même si c’est devenu un format “obsolète”, mais j’y reviendrai !)
  • lancer une chaîne Youtube (parce que la vidéo est un format “à la mode” !)
  • lancer un podcast (car c’est un bon compromis entre l’écriture et la vidéo !)

Pour ma part, j’ai aussi hésité !

Mais j’ai fini par comprendre une règle simple :

Il suffit de choisir le format où on est le plus à l’aise.

Si vous êtes plus à l’aise à l’écrit, privilégiez l’écrit.

Si vous préférez le format audio, privilégiez le podcast.

Si vous êtes plutôt passionné par la vidéo, privilégiez la vidéo.

Il ne s’agit pas de choisir un format “à la mode”. Ni d’éviter un format “obsolète”.

J’ai donc choisi la voie de l’écriture.

Pourquoi ? Parce que j’ai toujours voulu écrire.

Entre temps, j’ai tenté le podcast.

Le nombre d’essais a dû dépasser la centaine. En plus d’un an et demi de prises de tête pour enregistrer une version “potable”. Du moins, à mon sens.

Et puis, j’en ai eu marre.

J’ai compris que ce n’était pas mon format de prédilection.

J’ai encore moins tenté le format vidéo.

Je ne voulais pas afficher ma tête face caméra devant tout le monde.

Je voulais encore moins suivre la “mode” Youtube.

D’ailleurs, je suis de plus en plus dégoûté par Youtube, son mode de fonctionnement et sa “culture” de sous-télé-poubelle.

Il n’y a qu’à voir la baisse de qualité générale, au point de regretter les limbes de la télévision “traditionnelle”.

Néanmoins, il existe toujours autant de vidéos exceptionnelles sur des sujets de niche. Et fort heureusement, d’ailleurs !

Je ne choisis donc pas un format “à la mode”. Et encore moins pour “plaire” aux autres !

Je choisis un format qui me correspond. Et qui me plaît avant tout !

Je vous invite donc à faire de même.

#30 - La mode du blogging

Vous hésitez peut-être à lancer un blog sur un sujet qui vous passionne.

Vous avez vraiment envie d’écrire et d’enchaîner les articles dès aujourd’hui.

Le seul problème, c’est qu’on vous a répété que le blog, c’était LE format idéal dans le passé. Mais plus maintenant !

Aujourd’hui, on dit que la vidéo comme les réseaux sociaux ont détrôné les blogs. Et de loin !

C’est comme si on disait que les réseaux sociaux avaient détrôné les sites traditionnels et les forums.

Et pourtant, combien de sites traditionnels et de forums continuent à casser cette idée reçue ?

C’est le cas du site JeuxVideo.com, qui connaît toujours autant de succès. Tout comme son forum et sa communauté, d’ailleurs.

On y trouve encore des pavés d’articles. Même si la vidéo est devenue indispensable au vu de la thématique.

Si vous avez un problème de code ou sur Linux, Facebook ne remplacera jamais Stack Overflow. Ni le forum de la communauté Ubuntu.

Les jeux vidéos sont devenus une mode. Mais ils n’ont pas détrôné les jouets “traditionnels” pour autant.

Les magasins de jouets auraient déjà fait faillite, sinon. Et ce n’est pas prêt d’arriver !

Les jeux vidéos n’ont pas détrôné les jeux de société non plus. Pas même la série des Mario Party !

Les jeux de société traditionnels connaissent encore un certain succès.

D’ailleurs, de plus en plus se basent sur l’univers de séries et de jeux vidéos. Comme le Monopoly, par exemple.

Les dessins animés et les films de superhéros - dans le genre Marvel / DC Comics - n’ont pas détrôné les bandes dessinées.

Les animes japonais n’ont pas détrôné les mangas en version papier.

D’ailleurs, ces mêmes animes sont tirés de leur version papier.

Bref, tout ça pour dire que le blog a encore de beaux jours devant lui. Du moins, tant qu’Internet existera.

Et puis, ce n’est pas tant un problème de plate-forme, en réalité.

Youtube, Facebook et Instagram risquent aussi de devenir les prochains MySpace dans quelques années. Qui sait ?

C’est plutôt un problème de contenu.

Mais on peut imposer SA plate-forme à terme, à partir du moment où le contenu saura faire vibrer une communauté.

C’est juste une question de temps et de régularité.

A partir de là, le contenu deviendra indémodable !

Et ce, même si la plate-forme de départ est dite “obsolète” selon certains.


Suivant (31 à 40)

Retour au sommaire