Retour au sommaire


Une mauvaise audience

Il fut un temps où j'ai (longuement) hésité avant de créer une chaîne YouTube.

Je voulais entres autres parler de développement personnel à ma manière.

Je voulais aussi évoquer d'autres sujets comme l'apprentissage des langues et les voyages.

Mais il était juste hors de question de me montrer face caméra.

Je n'avais pas envie de m'afficher. Et encore moins devant tout le monde !

Je voulais encore moins être reconnu par certaines personnes.

Je n'ai pas changé d'avis entre temps.

Je tiens déjà à ma discrétion. Et j'ai de très bonnes raisons de le faire.

Sinon, la voie de YouTube ne m'a jamais spécialement attiré. N'en déplaise à ses défenseurs.

C'était la même avec le podcast.

Je ne voulais pas que certaines personnes me reconnaissent à la voix.

Et c'est l'une des raisons d'avoir abandonné ce format, après des dizaines voire près d'une centaine d'heures d'essais d'enregistrement potable. Du moins, à mon sens.

Et enfin, j'ai hésité à lancer un blog.

Je dirais même CE blog.

Je ne voulais pas que certaines personnes tombent sur ces articles. Encore une fois.

J'ai même hésité à lancer un blog en anglais pour une audience internationale, mais SURTOUT PAS francophone !

Et la raison ? Vous la connaissez. Même si traduire un article en français est devenu à la portée de n'importe qui, grâce à des outils comme le si célèbre Google Traduction.

Je ne voulais surtout pas être "espionné" par certains membres de la famille.

D'ailleurs, peu de ces personnes connaissent l'adresse voire l'existence de mon site.

Mais en fin de compte, je n'ai pas lancé ce site pour mes parents, les autres membres de ma famille, mes collègues, mon patron, mes profs, mes camarades de classe, mes voisins du dessin ou la boulangère.

Je l'ai encore moins fait pour des personnes que je n'aimerais pas recroiser de sitôt dans la rue.

Je l'ai surtout fait pour moi et pour des gens prêts à changer leur vie avec des principes de développement personnel simples, en partageant mes expériences et mes idées.

Les gens mentionnés juste avant seront peut-être concernés, d'ailleurs. Ou du moins, dans un futur plus ou moins proche ! Qui sait ?

De la même manière, si vous hésitez à vous lancer en redoutant une "mauvaise" audience, voici deux bonnes raisons de passer outre :

Les couleurs et les goûts sont dans la nature !

Eh oui ! Votre sujet ne parlera pas à tout le monde !

Tout le monde ne s'intéresse pas aux jeux vidéos, au développement web, au foot ou à la danse classique.

Votre sujet sera donc un filtre de sélection naturel.

Plaire ou ne pas plaire à tout le monde. Telle est la question.

Là aussi, vous ne pourrez pas plaire à tout le monde.

Tout le monde n'aimera pas votre style, votre discours, vos idées, et même votre apparence !

C'est encore une fois une affaire de goûts.

Vous pouvez donc oublier votre "mauvaise" audience en partant de ce principe.

Pensez à des chanteurs connus comme Johnny Halliday, Justin Bieber et Lady Gaga.

Ils n'ont pas chanté pour leur "mauvaise" audience et leurs haters.

Ils ont surtout chanté pour leurs fans et leur bonne audience.


Retour au sommaire