Retour au sommaire


Le paradoxe de l'indépendance

On peut se considérer comme une personne indépendante.

On peut se considérer comme un loup solitaire, plutôt qu'un chien bête et obéissant.

Mais il faut aussi comprendre qu'on n'est JAMAIS indépendant à 100 %.

On dépendra TOUJOURS d'une personne, à un moment ou à un autre.

Et c'est là tout le paradoxe de l'indépendance.

Un dirigeant, aussi puissant soit-il, n'est rien sans son peuple, ses partisans et ses alliés.

Un patron, aussi riche soit-il, n'est rien sans ses clients, ses employés et ses partenaires.

Un chanteur, aussi célèbre soit-il, n'est rien sans ses fans, ses producteurs et son staff.

Un youtubeur, aussi influent soit-il, n'est rien sans son public, ses sponsors et YouTube.

L'idéal, c'est d'être le plus indépendant possible de mauvaises personnes.

L'idéal, c'est d'être plutôt dépendant de bonnes personnes, prêtes à nous soutenir.


Retour au sommaire