A Propos

Retour à l’accueil


Je m’appelle Lucien. J’ai 29 ans.

J’ai commencé à m’intéresser au développement personnel depuis début 2013. Et j’ai beaucoup évolué entre temps.

Je m’en estime encore heureux car je ne sais pas si je serais encore là aujourd’hui.

Ce site n’aurait même pas lieu d’exister.

Moi, avant

Avant, j’étais un geek fermé avec une vision très négative du monde et de la vie.

Mon rêve de l’époque, c’était une carrière digne de Patrick Béja.

Je me voyais au mieux dans une société de jeux vidéos au Japon.

Malheureusement, ça ne s’est pas fait.

De toute manière, je n’avais pas le bon état d’esprit pour devenir un développeur reconnu chez Nintendo ou Square Enix.

Avant, j’étais très timide. J’étais même tout sauf sociable.

Avant, je complexais sur le fait d’être différent des autres.

Avant, mes sujets d’intérêt étaient très limités.

Mes sujets d’intérêt se limitaient principalement :

  • aux jeux vidéos (et encore, à certaines séries bien précises !)
  • à l’informatique (enfin, plutôt le développement orienté web !)

Avant, voyager ne m’intéressait pas plus que ça. J’avais même une certaine appréhension pour certains pays et zones géographiques.

Envisager une semaine à Budapest (en Hongrie) ou à Dubrovnik (en Croatie) était juste impensable. (Et je ne parle même pas des pays alentours !)

Avant, aucune langue ne m’intéressait vraiment en dehors de l’anglais, et du japonais, que j’ai vite fini par abandonner.

Avant, traîner et vivre avec toutes sortes de personnes négatives et infréquentables ne me dérangeait pas plus que ça. Du moins, je ne m’étais pas laissé le choix.

Avant, j’avais une image très négative de moi-même.

Avant, je considérais le développement personnel pour un amas de concepts ésotériques et farfelus pour des bio-écolos-hippies illuminés et sortis d’une secte.

Même si une amie - qui pourrait faire penser à ces gens-là - a tenté de m’y initier aux alentours de juin 2012. Et je ne la remercierai jamais assez pour ça !

Avant, j’avais encore plus de mal avec le côté “obscur” du développement personnel, qui nous fait voir la vie d’un tout autre angle, quand on s’y intéresse sérieusement.

Moi, après

Au fil du temps, j’ai appris à être plus sociable. Même si c’était loin d’être simple. (Et même s’il y a encore beaucoup de progrès à faire !)

J’ai appris à arrêter de complexer sur ma différence. Et d’en être fier ! (Même si ce n’est pas toujours facile, compte tenu des pressions de notre société !)

J’ai appris à m’intéresser à d’autres sujets que l’informatique et les jeux vidéos.

Ça a commencé avec le développement personnel, pour s’ouvrir progressivement sur le marketing (orienté web), la finance, le sport (en salle), les langues (en général), la cuisine, la nutrition, la naturopathie, l’écriture et les thérapies alternatives.

Je me sens même capable de m’ouvrir à des sujets qui ne m’intéressaient pas forcément à la base, et d’en parler.

J’ai un intérêt toujours grandissant pour les voyages. Et certaines zones géographiques m’attirent et me fascinent de plus en plus.

Je pense notamment à l’Europe de l’Est.

J’ai appris à être très sélectif avec mon entourage. Et je ne m’en porte pas plus mal !

Et j’ai aussi compris que les “bio-écolos-hippies” illuminés en apparence sont bien plus conscients et lucides que la plupart des gens qui se disent “Terre-à-Terre”.

Mon projet d’origine

Avant, je voulais lancer un blog sur l’apprentissage des langues.

Je voulais le faire en anglais. Mais j’ai vite déchanté et abandonné l’idée.

J’ai aussi tenté le podcast, sur le même thème, en incluant le développement personnel. Mais j’ai abandonné dès les premiers mois, faute d’être satisfait du format et du résultat.

Alors j’ai retenté le format blog, en parlant à la fois de développement personnel, d’apprentissage des langues, de voyages et d’écriture (orienté blogging).

Mais là aussi, l’idée n’est pas si motivante une fois les premiers articles publiés.

Mes projets actuels

J’ai donc décidé de partager un ensemble de notes sur le développement personnel (général ou orienté style de vie, mais concret !) sous forme de notes, écrites dans un style simple et sans prise de tête.

Le terme Lifestyle Learner fait donc référence à tous ceux qui sont prêts à changer leur style de vie selon des principes de développement personnel simples et concrets.

Sur ce, à très bientôt dans un prochain article !

L.H.


Retour à l’accueil

En attendant la suite...