La Voie du Lifestyle Learner

J’ai décidé de partager un ensemble de notes sur le développement personnel selon ma vision et mon expérience.

Ces notes seront publiées et compilées à la manière d’un livre évolutif en ligne.


#1 - Le meilleur moment de l’année

Le meilleur moment de l’année pour les nouvelles résolutions, ce n’est pas le Nouvel An.

Le temps entre les vacances de Noël et la nouvelle année est bien trop court. En plus d’être en plein dans les fêtes !

Selon moi, rien ne vaut la rentrée de septembre ! Et ce n’est pas que la rentrée des classes !

On a au moins 2 à 3 semaines de vacances d’été pour réfléchir à ses objectifs de vie et prendre du recul.

Certains ont même les 2 mois complets pour réfléchir.

J’ai justement décidé de lancer mon site à ce moment-là, tout en pensant à mes futurs projets et à mon plan de carrière.

Sinon, il n’y a pas de meilleur moment dans l’année à proprement parler.

On peut prendre de nouvelles résolutions un 25 avril comme on peut en prendre un 10 juin.

Le meilleur moment de l’année, c’est le moment où on décide enfin de passer à l’action.

#2 - La définition d’un objectif

On a tous pris des résolutions pour la nouvelle année. Comme “arrêter de fumer”, “perdre du poids” ou “apprendre une nouvelle langue”.

On a tenu quelques jours. Ou quelques semaines, au mieux. Et on a tout plaqué ensuite !

Et pour cause, 99,99 % des résolutions du Nouvel sont vouées à l’échec.

La raison ? L’absence d’objectif concret.

Un bon objectif doit être mesurable en temps avec des résultats atteignables.

Si vous voulez arrêter de fumer, fixez-vous un objectif comme “Dans 30 jours, j’arrête de fumer.”.

Vous pouvez ensuite réduire le nombre de cigarettes par jour.

Si vous voulez perdre du poids, fixez-vous un objectif comme “Perdre 12 kilos en 3 mois.”.

C’est tout à fait réalisable !

Je me souviens même d’avoir perdu 9 à 10 kilos entre février et mars 2017. Et c’est pas une blague !

Si vous voulez apprendre une langue, fixez-vous un objectif comme :

  • “Apprendre 150 mots d’espagnol en 30 jours”
  • “Atteindre un niveau B2 (courant) en anglais en un an”
  • “Maîtriser les bases du japonais en voyage en 3 mois.”

Vous voyez la différence ?

On peut même se fixer un objectif quotidien en plus.

Apprendre 150 mots d’espagnol en 30 jours revient à apprendre 5 mots d’espagnol par jour pendant 30 jours.

C’est loin d’être insurmontable ! Et c’est d’autant plus motivant d’y aller pas à pas de cette manière.

(A suivre…)